Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 1 juillet 2018

Cher(e)s ami(e)s Crapot’s,

« Que la montagne est belle… »

C’est ainsi que Jean Ferrat faisait chanter la France il y a bien longtemps déjà…

Et c’est aussi ce que nous a promis Draph dans son invitation au voyage sur les belles routes de nos Alpes du Sud. Nous en salivons à l’avance.

Rendez-vous était pris à 08h30 pour les 1ers plaisirs de se retrouver autour d’un café.

Pour cette balade nous avons quelques solos : Fred, Rackham, Janot, Yves et sa nouvelle moto, Nicolas G., Nello, mais fait plus rare, beaucoup de duos : Xababa et Angélique, Éric et Delphine, Alain B. et Valérie, Draph et Clélie, Nico et Marie, Daniel et Brigitte qui font leur 2ème sortie, Edmond sans Sylvie (et Mowgli), Isa et votre narrateur.

Notre beau convoi quitte la moiteur matinale et s’élance vers les Gorges plus fraîches où coule paisiblement la Vésubie. À peine le temps d’être stoppés par un petit troupeau de vaches après Lantosque, que nous nous retrouvons tous en terrasse panoramique avec une magnifique vue sur la Vallée du Boréon. Merci à Daniel qui nous a offert cette pause ! Peut-être pour faire durer le plaisir, Draph nous refait le coup de la panne. Je passe sur les moqueries de ceux qui ne comprennent rien à l’art de rouler en BM… C’est là que commencent les premiers échanges de passagères : l’homme propose, la femme dispose, dit-on.

Les petites routes, parfois escarpées, toujours superbes, s’enchainent à bon rythme. Nous passons Isola, franchissons le Col de la Lombarde à 2350m, et redescendons côté italien où nous pique-niquons face à la magnificence de Dame nature. Merci à Xababa pour le café et à Nicolas pour les délicieux sablés faits maison.

Le Col de l’Arche à 1991m (ou Colle della Maddalena pour le versant italien, du nom du lac en son sommet) nous ouvre ses bras ; la route est belle, les pentes raisonnables et les derniers lacets en sont numérotés.

Point le temps de s’attarder, un Géant nous attend ! Mais avant de nous y attaquer, les petits réservoirs réclament un ravitaillement que nous ferons à Jausiers, dans la chaleur et sous l’œil méfiant de la propriétaire de la station essence.

Plus haute route d’Europe avec son col à 2802m, La Bonette est un monument qui se mérite. L’ascension est longue pour les motos, terrible pour les cyclistes qui forcent mon admiration. Le bleu azur et le vert intense dominent les 2/3 de la montée. Le sommet est majestueusement aride. C’est au pied de la stèle (sic) que la vénérable FZX de Janot nous gratifiera d’un beau pipi content (de l’eau grasse sous pression), trop heureuse de se retrouver si fringante en pareil lieu.

La descente se fait à bonne allure, jusqu’à notre point de rafraichissement à Saint-Étienne-de-Tinée, offert par Fred et Nicolas G. Merci infiniment à eux.

Nous croiserons un très grand nombre de motos sur le chemin du retour, siglées du Rallye Surprise Motos Anciennes et Modernes de Nice.

La fin de cette journée magnifique se fera vers 18h à La Manda, nous tous bien fatigués mais tellement riches de souvenirs, rigolades et émotions.

Un grand merci à tous, et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Lou Fran

Posted in Comptes rendus 06.