Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 6 Novembre 2022

Et si on allait constater les dégâts ?

Pour cette balade mensuelle, l’objectif fixé par Xababa, notre organisateur du jour, est d’aller mesurer la hauteur
d’eau du Lac de Sainte Croix. La longue période de sécheresse que nous connaissons depuis des mois dans notre
belle région nous laisse en effet craindre le pire sur le sujet.
Comme à l’accoutumée, un rendez-vous matinal est fixé du côté de Grasse pour un départ théorique prévu à 9h.
Tout le monde, ou presque, est là bien à l’heure, y compris notre nouveau Crapot, Jean-Marc (sur une 1200 GS bien
connue, n’est-ce pas Lou Fran !), et un jeune invité, Maxime sur une magnifique petite KTM (eh oui, y’a pas (encore)
que des GS dans ce club, hein !!).
Le « presque » tient au fait que (comme à l’accoutumée ?), nous attendons quelque peu Eric qui tarde et ne répond
pas à nos appels répétés. Alors que, de guerre lasse nous décidons de partir sans l’attendre davantage, le voici qui
nous rejoint haletant sur le parking. Problème de GPS apparemment cette fois ci ?
Tout est bien qui finit bien donc, et c’est un petit mais tonique groupe de 7 motos qui s’élance en direction de
Fayence. De là nous bifurquons vers Mons, puis rallions Castellane par la route Napoléon.
Au fur et à mesure des kms, la température extérieure augmente, d’un petit 5°C dans le Var pour atteindre les 10°C.
Certains – prudents – ont déjà leurs gants d’hiver. D’autres – moins prudents – ont encore leurs gants d’été mais ont
des poignées chauffantes. Quant à notre invité du jour, pauvre malheureux, il est en gants d’été et sans poignées
chauffantes. Il apprécie donc d’autant plus l’arrêt boissons chaudes à Castellane.
Grand merci à Jean-Marc pour avoir payé la tournée. Yves, avec sa belle moto bardée d’électronique, nous annonce
que nous avons adopté depuis le départ une allure assez dynamique, son ordinateur de bord affichant une vitesse
moyenne de 66 km/h.
Nous repartons alors en direction de Moustier, où nous faisons un petit arrêt ravitaillement (c’est bien sûr toujours
moi qui en ait le plus besoin avec ma MT10, mais ça me rassure quand même de voir que je ne suis pas le seul à
vouloir faire le plein).
Quelques kilomètres plus tard, nous voici arrivés au lieu choisi pour le picnic au bord du lac de Sainte Croix. Si
l’endroit est toujours aussi magnifique, nos craintes étaient malheureusement bien fondées : le niveau de l’eau est
effectivement très bas, et on ne peut que constater les dégâts causés par ces mois sans précipitations véritables….
Quel désastre !
Cette pause permet de passer un bon moment tous ensemble au soleil, bien convivial et ponctué par un café
gracieusement offert et préparé par Xababa. Qu’il en soit grandement remercié !
Notre parcours reprend avec Comps sur Artuby pour commencer, puis Bargemon, Seillans, et enfin à nouveau
passage par Fayence.
A l’entrée de Fayence, Yves, notre grand humoriste devant l’Eternel, m’avait bien conseillé de ne pas casser la
vaisselle. Mais cependant, à l’arrêt ravitaillement, je n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat en demandant à
notre ouvreur le pourquoi de cette opération escargot sur les derniers kilomètres. Et de fait l’ordinateur de bord de
Yves affiche désormais un petit 64 km/h !!
Cela me vaut une réaction que je n’ose rapporter dans ce compte-rendu, des fois que des enfants y auraient accès.
Comme quoi, je vous laisse méditer. Prenez une feuille blanche et votre stylo. Vous avez quatre heures. Le sujet est
« Toute vérité est-elle bonne à dire ? ».
Quoi qu’il en soit, nous reprenons la route, direction Tanneron, à une allure enfin redevenue adaptée à notre petit
groupe de Crapots en goguette. Nous ne prenons cette petite route qu’assez rarement il vrai, mais cette fois c’est
vraiment parfait car elle est bien sèche, sans feuilles ni cailloux.
L’enchainement des virolos nous amène en deux temps trois mouvements à Mandelieu qui marquera la fin de la
balade. Il est encore très tôt (~16h) alors que nous avons parcouru plus de 250km. Ça a bien roulé aujourd’hui !

Une petite photo du groupe et puis hop, tout le monde s’égaille direction la maison avec le souvenir une fois de plus
d’une bien belle journée passée tous ensemble.
Amitiés motardes,
Alain P.

Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 2 Octobre 2022

Heureux les hommes de bonne volonté car la clef (du Col) des Champs leur sera confiée

S’il y en un de bonne volonté parmi les Crapot’s, c’est bien notre ami Yves ! En effet, c’est grâce à lui qu’une petite
troupe d’entre nous a pu se retrouver le dimanche 2 octobre pour la traditionnelle balade mensuelle du Club,
organisée comme toujours le premier dimanche du mois.
Le rendez-vous était fixé à la Boulangerie de la Manda, laissant préfigurer que nous allions nous lancer une fois de
plus à l’assaut des montagnes. C’est une très bonne idée que de chercher à profiter de cet été indien où le ciel est
encore tout bleu, la température toujours très agréable, alors que déjà les premières couleurs de l’automne font
chatoyer les paysages.
Une petite pensée à notre ami Eric qui ne se joindra pas à nous. Apparemment un petit accrochage hier dans la
circulation l’empêche de venir aujourd’hui. Il y aurait eu plus de peur que de mal mais nous lui souhaitons cependant
un prompt rétablissement.
Après le petit brief de Yves sur le parcours et les consignes de sécurité (qu’il aurait fallu enregistrer tant ces quelques
paroles témoignent de sa maitrise parfaite du sujet, bien normal compte –tenu de son ancienneté dans le Club), ce
sont donc 9 motos qui s’élancent en direction du Pont de la Manda afin de traverser le Var au plus vite.
Tout de suite la route se met à grimper et à tournicoter alors que nous passons Gilette, Roquesteron, puis Sigale.
Petite surprise du chef, Yves nous fait bifurquer tout d’un coup sur la gauche, et nous empruntons une toute petite
départementale nous amenant vers Sallagriffon, avec tout autour de nous des paysages magnifiques.
Après un petit passage par le Col du Trébuchet, en faisant bien attention d’ailleurs de suivre les bons conseils
prodigués par Yves sur l’interco, à savoir ne pas tomber (quel humoriste, notre ami  ), nous entamons une belle
descente vers Entrevaux.
Un grand merci à Odette et Jean-Louis qui nous offrent la pause boissons chaudes dans cette première cité
médiévale de la journée.
Puis nous repartons rejoindre les Gorges de Daluis, nous permettant de rallier en deux temps trois mouvements
Saint Martin d’Entraunes. Le rythme est très bon depuis le départ ce matin et nous sommes pile poil dans l’horaire
prévu.
Voici venu alors un des moments forts de la journée, l’ascension du Col des Champs – puis la descente vers Colmars
les Alpes, deuxième ville médiévale de la journée. La route est belle même si jonchée de pas mal de cailloux, trace
très certainement des orages récents dans ce coin.
Après un petit picnic au soleil (merci beaucoup à Isa et Maelynn pour les délicieux petits gâteaux que Nicolas a bien
voulu partager avec nous), nous repartons en direction de St André, puis Castellane. Le parcours est très roulant et
l’allure du groupe est bien dynamique.
La suite de la balade nous ramène, après quelques petits détours sympathiques, sur la fameuse route Napoléon pour
une arrivée à notre point de séparation classique, à savoir Saint Vallier de Thiey.
Heureux sois tu mon ami Yves, homme de bonne volonté s’il en est, pour nous avoir permis de faire une si belle
balade. De l’organisation parfaite à la fonction d’ouvreur pendant la balade, tu as vraiment assuré avec brio de bout
en bout ! Tout le monde se joint à moi pour t’en remercier vivement.
Prochaine balade le dimanche 6 novembre. Au plaisir de s’y retrouver très nombreux.
Amitiés motardes,
Alain P.

Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 14 Février 2021

A la découverte du Sanctuaire de Notre Dame des Anges

Voilà bien longtemps que cette crise sanitaire qui perdure contrarie nos projets de sorties mensuelles. Et pour la balade de février qui se révélait enfin possible, la météo nous joue un mauvais tour, nous obligeant à annuler au dernier moment.

Cependant la motivation est restée intacte, d’où le Continue reading

Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 7 juillet 2019

La Bonette malgré tout

En ce dimanche 7 juillet, rendez-vous est donné par notre Conseiller Technique à 8h30 devant la Boulangerie des 3 Vallées sur la 202, avec un beau programme prévu pour cette première balade estivale : ascension de La Bonette, retour par Le Col de Larche et La Lombarde.

Mais voilà, une fois encore, la météo nous joue des tours. Tout au fond, côté montagnes, le ciel est très sombre. La pluie s’annonce un peu partout sur les routes que nous avions prévu de parcourir… Peut-être est-ce cela qui a découragé nombre de Crapots de venir ce matin ?

Et du côté des Béhémistes, c’est Continue reading

Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 5 mai 2019

En Mai, NE fait PAS ce qu’il te plait ! (ou la malédiction du Turini)

En ce premier dimanche de Mai, nous avions prévu pour notre traditionnelle balade mensuelle de faire un tour dans l’arrière-pays Niçois, vers le col de Turini. Nous avions dû renoncer à ce projet au dernier moment le mois dernier, et reconfigurer en temps réel l’itinéraire pour la balade d’Avril ….

Et bien rebelote aujourd’hui !  Y’aurait-il une « malédiction du Turini » pour le FCMC ?

Les abandons s’affichent les uns après les autres sur le Whatsapp du club. Il est vrai que Continue reading

Compte rendu sortie mensuelle – Dimanche 7 avril 2019

En avril, ne te découvre pas d’un fil

Et dire que mi-mars, lorsque nous avions fait la reconnaissance pour cette balade prévue début avril, nous avions bénéficié d’un temps estival : routes bien sèches, picnic au sommet du Col du Turini avec une température extérieure aux alentours des 20°C…  C’est pour ça que nous avions concocté, sous la houlette de notre Conseiller Technique,  un itinéraire montagneux et viroleux à souhait, soit environ 270 km quasiment en permanence sur l’angle !

Mais en cette saison, la météo est capricieuse et je dois bien avouer qu’au moment du départ vers le lieu de rendez-vous, alors que les quelques gouttelettes deviennent petite averse, le doute s’empare de moi : allons-nous persévérer et faire malgré tout le projet initial ? Combien Continue reading